Coopération

Le Cameroun et la BAD signent l’Accord de siège du Bureau régional pour l’Afrique centrale

Lejeune Mbella Mbella, ministre camerounais des Relations extérieures et Khaled Sherif, vice-président de la Banque africaine de développement, en charge du Développement régional, de l’intégration régionale et de la prestation de services, ont signé, l’accord d’établissement à Yaoundé, du Bureau régional pour l’Afrique centrale. La cérémonie a eu lieu, ce mardi 2 juillet 2019, à la Salle des pas perdus du ministère des Relations extérieures, en présence de onze ministres du gouvernement camerounais ainsi que les membres du corps diplomatique accrédités au Cameroun.

Publié le : 3 juillet 2019 à 10h35min Auteur : Gabon Matin
Crédit photo : © 2019 D.R.

« La signature de cet Accord de siège, fournit au Bureau régional ainsi qu’à son personnel, le cadre juridique et institutionnel indispensable à l’exercice efficace de nos dialogues et nos activités opérationnelles de développement en Afrique centrale à partir du Cameroun » a déclaré le vice-président.

« Ce Bureau régional permettra, en outre, de renforcer le dialogue avec les pays et les Communautés économiques régionales (CER) et d’accélérer nos opérations en matière d’intégration régionale, qui constitue un des piliers du mandat du Groupe de la Banque  », a-t-il poursuivi.

Khaled Sherif a déclaré, à propos du choix porté sur le Cameroun pour abriter le Bureau régional, qu’il a été fait sur la base d’un processus de sélection transparent, et de critères objectifs approuvés par le Conseil d’administration.

La couverture du Bureau régional s’étend au Cameroun, à la République centrafricaine, à la République du Congo, à la République Démocratique du Congo, au Gabon, à la Guinée Equatoriale et au Tchad.

« Le nouvel accord signé devrait être un instrument innovant et moderne au service des populations de notre sous-région, grâce à une amélioration de la qualité des projets et un renforcement des capacités des agences de mise en œuvre des projets, des services gouvernementaux et des autres acteurs du secteur » a déclaré Lejeune Mbella Mbella. Il a donné en exemple des projets financés par le Groupe de la Banque africaine de développement et qui devraient selon lui, une fois finalisés, stimuler le commerce intra-régional et favoriser l’émergence d’un marché commun : l’aménagement de la route Ketta-Djoum, la construction du pont sur le fleuve Logone, entre les villes de Yagoua au Cameroun et Bongor au Tchad...

Le nouveau Bureau régional de développement, d’intégration et de prestation de services pour l’Afrique centrale, à l’instar de ceux de l’Afrique australe, de l’Est, du Nord et de l’Ouest, a pour vocation de rapprocher davantage la Banque de ses Etats membres. Son rôle est aussi d’améliorer le niveau et la qualité des prestations de services, afin d’accroître significativement l’impact de ses opérations auprès des populations bénéficiaires du continent.

Il intervient environ deux mois après la validation par le Conseil d’administration de la Banque africaine de développement, du Document de stratégie d’intégration régionale pour l’Afrique centrale (DSIR), approuvant les opérations de la Banque dans cette région sur la période 2019-2025.

Le portefeuille de la Banque dans la sous-région compte plus de 44 projets régionaux actifs, d’un montant de près de 632 milliards de francs CFA, soit près de 1,1 milliard de dollars américains.

Le Cameroun et la Banque africaine de développement sont partenaires depuis près de 47 ans, le premier projet financé par la BAD au Cameroun étant la construction du terminal de l’aéroport international de Douala en 1972. Entre 1972 et 2019, 114 opérations au Cameroun ont été réalisées pour un engagement total de près de 2360 milliards de francs CFA (FCFA)

-----

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !