Santé

RDC : 4 500 enfants de moins de cinq ans sont morts de la rougeole depuis le début de l’année

Depuis le début de l’année, plus de 5 000 personnes sont mortes de la rougeole, dont plus de 90 % d’enfants de moins de cinq ans a indiqué mercredi le responsable du Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF) en République démocratique du Congo (RDC).

Publié le : 28 novembre 2019 à 14h03min Auteur : Gabon Matin
Crédit photo : © 2019 D.R.

« Alors que l’épidémie d’Ebola, qui a fait plus de 2 000 victimes dans l’est de la RDC, a suscité une attention internationale soutenue, la rougeole, qui a fait plus de deux fois plus de victimes, continue d’être sous-estimée  », a déclaré le Représentant de l’UNICEF en RDC, Édouard Beigbeder.

« La violence et l’insécurité, le manque d’accès aux soins de santé et la pénurie de vaccins et de trousses médicales dans les zones les plus touchées ont fait que des milliers d’enfants ont été privés de vaccination, avec des conséquences potentiellement mortelles », a-t-il ajouté.

Selon l’UNICEF, les croyances culturelles et les pratiques traditionnelles en matière de soins de santé font souvent obstacle à la vaccination des enfants contre la rougeole et au traitement de ceux qui présentent des symptômes.

Le Fonds et ses partenaires mènent des campagnes de vaccination contre la rougeole dans les zones les plus touchées et fournissent des médicaments aux cliniques pour traiter les symptômes.

Malgré les nombreux défis, l’agence onusienne estime avoir les outils et les connaissances nécessaires pour prévenir la rougeole avec un vaccin sûr, efficace et abordable, la clé étant d’atteindre chaque enfant, où qu’il se trouve.

« Jusqu’à présent, nous avons distribué 1 317 trousses médicales contre la rougeole - contenant des antibiotiques, des sels de réhydratation, de la vitamine A et d’autres médicaments - aux zones sanitaires touchées pour traiter les enfants souffrant de complications », a souligné Édouard Beigbeder.

« Pourtant, ces mesures ne peuvent être qu’une solution à court terme, car un investissement important dans le renforcement du programme national de vaccination de la RDC et des systèmes de soins de santé au sens large est crucial pour garantir la santé et le bien-être des enfants du pays », a ajouté le Représentant de l’UNICEF en RDC.

-----

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !