Paix

Soudan : l’ONU salue l’accord de paix signé par le gouvernement de transition et des rebelles

Le chef de l’ONU a salué l’accord de paix signé samedi entre le gouvernement de transition du Soudan et des groupes rebelles lors d’une cérémonie à Juba, la capitale du Soudan du Sud.

Publié le : 4 octobre 2020 à 16h48min Auteur : Gabon Matin
Crédit photo : © 2020 D.R.

« La signature de l’accord de paix de Juba signale le début d’une nouvel ère pour le peuple du Soudan », a déclaré le Secrétaire général des Nations Unies, António Guterres, dans un message vidéo diffusé sur son compte Twitter.

Le Secrétaire général a indiqué que la signature de cet accord représente une étape majeure sur le chemin pour atteindre une paix durable et un développement inclusif. Il a félicité les signataires pour avoir œuvré envers « l’objectif commun de la paix » malgré les difficultés pausées par la pandémie de Covid-19. Il a également salué le gouvernement du Soudan du Sud pour avoir facilité ces négociations dans des circonstances difficiles.

« La cérémonie d’aujourd’hui a un sens particulier pour le peuple du Darfour, offrant de l’espoir pour un avenir plus pacifique et prospère », a dit M. Guterres, ajoutant que les Nations Unies sont fières d’avoir soutenu le chapitre des pourparlers consacré au Darfour à travers sa Mission conjointe avec l’Union Africaine (MINUAD) dans cette région de l’est du Soudan.

« Maintenant, il est important que l’accord se traduise par des améliorations tangibles dans la vie des gens  », a insisté le chef de l’ONU. « Alors que nous regardons de l’avant, nous savons que réaliser une paix complète, inclusive et dans tous le pays requiert la présence de toutes les parties autour de la table  », a-t-il ajouté.

M. Guterres a appelé le Mouvement de libération du peuple du Soudan-Nord Abdelaziz Al-Hilu à s’engager pleinement dans les négociations et à saisir l’opportunité présentée par la signature récente de l’accord, sur le principe, avec le Premier Ministre soudanais, Abdalla Hamdok, à Addis Abeba. Il a également appelé l’Armée de libération du Soudan Abdel Wahid Al-Nour à «  rejoindre immédiatement  » le processus de paix.

« Assurer une mise en œuvre réussie requiert des engagements soutenus et la collaboration de toutes les parties pour le bien-être du Soudan  », a souligné le Secrétaire général. « Les Nations Unies ont hâte de soutenir ces chemins historiques vers la paix ».

-----

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !